Surmenage : symptômes et traitement

Quels sont les symptômes de surmenage ? Existe-t-il des traitements ? Mais d’abord qu’est-ce que c’est exactement le surmenage professionnel, intellectuel ?

surmenage

Définition

Selon le dictionnaire le surmenage renvoie à l’état de celui qui est surmené. Voilà, voilà vous êtes bien avancé !

En fait, la question du surmenage se pose lorsque l’on constate une dégradation de notre état général à cause d’une activité physique ou intellectuelle trop intense. Une fatigue physique ou mentale chronique, qui peut aller jusqu’à l’épuisement, signale généralement le surmenage.

Surmenage et burn-out

Surmenage et burn-out sont des termes souvent utilisés de manière quasi synonyme.

Le surmenage, terme français et général, souligne davantage le trop-plein d’activité physique ou mentale, le fait d’être en sur-régime qui amène à l’épuisement.

Le burn-out, terme anglo-saxon, est davantage utilisé en contexte professionnel (il est parfois francisé en syndrome d’épuisement professionnel) et il évoque plutôt l’état d’épuisement. Le burn-out signifie littéralement se brûler de l’intérieur, se consumer. Sa reconnaissance en tant que maladie professionnelle est en train d’être discutée par les parlementaires.

Surmenage : 5 symptômes

Le fait d’être surmené entraîne un stress chronique, et ce stress génère des effets négatifs sur votre santé physique et mentale.

1) Fatigue, tensions musculaires, mal de dos ou encore sentiment d’être vide, sans énergie, épuisement

Dans les premiers temps on ressent simplement une fatigue de plus en plus présente. Au fur et à mesure, on a de plus en plus de mal à récupérer et si on continue à ce rythme, on va vers un état d’épuisement. Ce que l’on relevait autrefois avec facilité devient pesant et contraignant.

2) Troubles de l’attention, de la concentration, (voir de la mémorisation), maux de tête

On éprouve de plus en plus de mal à se concentrer sur ce que l’on fait. Plusieurs fonctions cognitives peuvent être touchées et diminuées.

3) Irritabilité, morosité, impression d’être à fleur de peau

On vit toute une palette d’émotions négatives, on devient moins patient, plus désagréable ce qui peut aller jusqu’à l’agressivité et au repli social.

5) Troubles du sommeil, insomnies

La libération régulière d’hormones du stress vient souvent perturber le sommeil et un cercle vicieux s’instaure : on dort mal, on récupère moins bien, il devient plus difficile de faire face aux activités de la journée, on stresse encore plus et on dort encore plus mal. Et on récupère encore moins bien !

Et ensuite, il y a aussi la peur de faire à nouveau une insomnie, ce qui renforce la probabilité qu’elle advienne.

livre surmenage intellectuel

Le surmenage intellectuel

Il y a plus d’un siècle, en 1889 exactement, paraissait un ouvrage du Docteur Aimé Riant intitulé « Le surmenage intellectuel et les exercices physiques », je vous laisse savourer ce petit extrait, qui montre à quel point ce phénomène n’est pas nouveau.

« La mode s’empare de tout. Le « travail intellectuel » ne paraissait pas devoir être un de ses sujets favoris ; il l’est devenu. Un mot n’y a pas nui : ce mot, c’est un inconnu d’hier, c’est le « surmenage ». Ce nouveau venu a fait fortune. On cherche ce qui lui a valu cet honneur. Emprunté à un tout autre vocabulaire, il s’est glissé comme furtivement dans la langue de l’hygiène et de la pédagogie. Le mot de surmenage appartient au langage vétérinaire. Surmené – dit Littré – c’est excité une bête de somme ou autre, en la faisant aller trop vite ou trop longtemps. À tort ou à raison, le terme « surmenage intellectuel » est accepté, et il restera, soit pour désigner l’état de l’individu surmené par un travail intellectuel excessif ou mal dirigé, comme quand on dit : « on reconnaît le surmenage chez un écolier aux caractères suivants », soit pour représenter la cause ou l’ensemble des causes auquel on attribue cet état, comme dans l’expression « une victime du surmenage intellectuel« .

Il abordera dans une première partie le surmenage intellectuel chez les écoliers, les étudiants puis en seconde partie, le surmenage au travail chez les professions libérales, les savants, les travailleurs du savoir. Il n’oubliera pas de préciser que si le sens du mot surmenage est nouveau à son époque, le phénomène est déjà ancien !

Au vu du titre de son ouvrage, vous vous douterez qu’il aborde l’exercice physique comme une solution au surmenage intellectuel. Et toutes les recherches scientifiques de notre siècle ont depuis, maintes et maintes fois prouvées, son efficacité. Par ailleurs, depuis la date de parution de l’ouvrage, il y a 126 ans, nous nous sommes encore plus sédentarisés et le nombre d’informations auxquelles nous sommes soumis quotidiennement par la télévision, la radio, la presse, et maintenant Internet a explosé.

Le traitement du surmenage

Faites au moins une heure par jour, une activité physique. Il n’est pas nécessaire qu’elle soit très intense. Une heure de marche rapide peut déjà vous faire beaucoup de bien. Vous pouvez aussi faire du sport ou encore des loisirs comme le jardinage.

Identifiez et occupez-vous des sources de votre surmenage et de votre stress chronique. S’il s’agit d’un surmenage professionnel, diminuer vos exigences (si dans deux mois vous êtes en burnout, l’entreprise continuera bien sans vous), voyez avec votre hiérarchie pour réorganiser votre charge de travail.

Si vous pensez être en surmenage, consultez un médecin. Vous pouvez aussi vous faire aider par un psychologue.

Faites attention à votre alimentation, évitez la viande rouge, ne mangez pas trop gras, ni trop sucré. Privilégiez l’huile d’olive.

Mettez-vous dans de bonnes conditions pour avoir un sommeil de qualité : dînez léger, évitez les excitants comme le café après 18 heures, pour la plupart d’entre nous la température idéale pour s’endormir est aux alentours de 19°, évitez les écrans avant de vous endormir (ils envoient de la lumière bleue qui dérègle notre horloge biologique et retarde notre endormissement). Dormez suffisamment.

Promenez-vous dans la nature. Des études récentes ont montré que voir de la verdure, des arbres, des paysages a un effet bénéfique sur son niveau de stress. Cela vous aidera à vous détendre, et à vous reconnecter avec vous-même.

Buvez du thé vert, et mangez des aliments qui contiennent des antioxydant. C’est bénéfique pour réduire la toxicité des hormones du stress comme le cortisol.

Si vous êtes carencés, prenez du magnésium.

Ménagez-vous des activités agréables. Écrivez dès maintenant une liste des activités qui vous aident à vous sentir bien et à vous sentir serein. Référez-vous au quotidien à cette liste que vous pouvez compléter au fil des jours.

Intéressez-vous aux techniques de relaxation, de la sophrologie à la méditation de pleine conscience, en faisant un détour par les simples coloriages antistress, il y a forcément une technique pour vous !

La musique, notamment la musique classique, a aussi prouvé des effets bénéfiques sur la réduction du niveau de stress.

acer v nitro

Surmenage : symptômes et traitement 4.58/5 (91.52%) 33 votes

Les recherches qui ont mené à cet article : « symptomes surmenage, traitement surmenage, surmenage intellectuel symptômes, traitement au surmenage, le nom d\un medicament qui combat le surmenage, surmenage etudiant, surmenage les symptoms de la, symptomes surmenage professionnel ».

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>