Stress chronique et stress aigu

Qu’est-ce que le stress chronique ? Qu’est-ce que le stress aigu ? Aujourd’hui, on va vous expliquer tout ce qu’il faut savoir sur ces formes différentes de stress.

stress chronique_stress aigu

Le stress chronique

Comme son nom l’indique, cet état de stress dure dans le temps. Il s’agit d’une réaction à une accumulation d’évènements, de pressions sur une longue période. La progression de cet état est graduelle, mais jours après jours et années après années, votre niveau de stress s’éleve et votre corps entre en sur-régime. Notre organisme n’est pas capable de se maintenir dans un tel état de sur-excitation, sans période de repos. Et cela aura des conséquences sur notre corps, notre esprit et nos relations aux autres.

Dans certaines conditions, cet état de stress peut aboutir à ce qu’on appelle un burn-out ou épuisement professionnel.

Lorsque la situation sur-régime se prolonge, le corps produit trop de certaines hormones du stress comme le cortisol et l’organisme entre en phase d’épuisement. Par ailleurs, des études montrent que le stress chronique, en raccourcissant les télomères des chromosomes,  a un effet négatif sur notre longévité.

 Signes et symptômes de stress chronique

Le stress prolongé fatigue le corps et l’esprit et peut mener à une large palette de symptômes, comme par exemple, des risques de lésions du système digestif avec inflammations gastriques et ulcères, de diminution des fonctions immunitaires, de développement de cancers. Mais le stress chronique entraîne aussi d’autres symptômes comme de l’anxiété, un état de fatigue, des ulcères gastriques, de l’eczéma.

Vous trouverez ci-dessous une liste relativement complète de différents signes de stress chronique, que l’on peut que l’on peut regrouper en quatre grands axes : les symptômes physiques, émotionnelles, intellectuelles, comportementaux.

1) Symptômes physiques

  • Problèmes digestifs, noeud à l’estomac, troubles de l’appétit
  • Troubles du sommeil, insomnies
  • Maux de tête
  • Vertiges
  • Souffle court,
  • Problèmes de peau, lésions cutanées, eczéma …
  • Tensions musculaires, mal de dos, douleurs abdominales, …
  • Fatigue
  • Hypertension
  • Hémorroïdes
  • Développement de varices
  • Inflammation des gencives, gingivite
  • Baisse de la libido

2) Symptômes émotionnels

  • Modifications de l’humeur
  • Nervosité, irritabilité, colère
  • Troubles anxieux (angoisse, anxiété, crise de panique)
  • Faible estime de soi
  • Sensibilité exacerbée, crise de nerfs

3) Symptômes intellectuels

  • Troubles de la concentration, multiplication des erreurs, oublis
  • Pensées confuses, indécision
  • Vision négative de l’avenir
  • Peut aller jusqu’à des pensées suicidaires

4) Symptômes comportementaux

  • Modification des comportements alimentaires (pouvant aller jusqu’à l’anorexie ou la boulimie),
  • Agressivité envers soi ou les autres, comportements violents
  • Tendance à s’isoler
  • Absentéisme / présentéisme
  • Évitement de certaines situations, personnes ou conversations
  • Consommation accrue de produits gras et/ou sucrées
  • Recours à des substances psychoactives (tabac, caféine, alcool, drogues)
  • Difficultés à initier ou terminer une activité
  • Dépression

Si vous vous retrouvez dans plusieurs de ces signes, prenez en acte, considérez que ce sont des signaux d’alarme envoyés par votre corps et consultez un médecin.

Quelques sources de stress permanent

  • Problèmes financiers
  • Difficultés à se loger
  • Problèmes familiaux, conflits dans le couple
  • Conflits au travail, situation de harcèlement, surcharge de travail
  • Avenir incertain dans son entreprise
  • Perte d’emploi, précarité

Traitements du stress prolongé

Plusieurs techniques existent pour diminuer son niveau de stress chronique, ce sera l’objet d’un article complet très bientôt.

En attendant, voici quelques conseils de base : faire une heure d’activité physique par jour, faire attention à son alimentation (boire du thé vert pour ses antioxydants, prendre du magnésium, si vous avez une carence), et à sa qualité de sommeil, se former à des techniques de relaxation, travailler sur les sources de stress, se ménager des périodes de récupération, des moments agréables de répit…

Le stress aigu

Le stress aigu est une réaction immédiate,  visible, vécue avec intensité, pour faire face à un événement soudain et perçu comme une potentielle menace (situation de rejet social, présentation orale, comportement dangereux ou menaçant d’une personne ou d’un animal, etc.). Habituellement quand cet événement est passé ou accepté, la réaction de stress se dénoue, et les signes de stress s’estompent. Mais si cette réaction ne se résorbe pas, et que l’événement n’est pas intégré, elle peut aboutir à un syndrome de stress post-traumatique.

stress aigu

Une réaction de stress aigu n’est pas en soi néfaste car elle vise, par un système complexe de sécretion d’hormones, à mobiliser les ressources de notre corps pour nous aider à gérer la situation.

Les 4 clefs pour créer une situation stressante

Ce qui nous stresse varie selon les personnes. Mais les recherches ont montré qu’une situation stressante comportent toujours au moins l’une de ces quatres caractéristiques :

  • faible contrôle sur la situation
    • Exemples : votre conjoint doit subir une opération chirurgicale, ou vous êtes enfermés dans un ascenseur en panne
  • événement imprévisible ou incertain
    • Exemples : un animal bondit sur vous ou un plan de restructuration est prévu dans votre entreprise et vous ne savez pas à quelle sauce vous allez être mangé, votre avenir est incertain
  • événement nouveau
    • Exemples : 1ère rencontre avec la famille de votre amoureuse(eux), 1ère présentation d’un produit/service
  • égo menacé
    • Exemples : critiques de la part d’un collègue, entretien de recrutement

Le stress aigu correspond à un état de tension élevée, dû à un événement jugé surprenant, violent ou incontrôlable. Cette réaction de stress vise à nous aider à faire face à la situation. Si l’on n’y parvient, on entre alors en stress adaptatif. Si on n’y parvient pas, la tension émotionnelle augmente encore. On éprouve un sentiment d’impuissance, de la confusion, une anxiété intense. On se sent vulnérable et on demande généralement de l’aide (ce qui est une bonne stratégie).

bon stress.

Le « bon » stress adaptatif

Le stress adaptatif  est ce que l’on considère souvent comme le « bon stress ». C’est un allié, qui nous permet de nous adapter plus facilement à une situation d’urgence. Par exemple, notre respiration se fait plus rapide, nos bronches se dilatent, s’enrichissent en oxygène ; le cœur augmente le débit sanguin et permet ainsi à un sang plus oxygéné de mieux irriguer les organes essentiels, comme les muscles et le cerveau. Les hormones du stress libèrent et augmentent aussi le niveau de sucre dans le sang offrant à l’organisme l’énergie nécessaire pour faire face. On peut constater une amélioration de certaines fonctions cognitives comme l’attention et des muscles prêts, par exemple, à fuir ou combattre.

A savoir | Un état de stress aigu auquel on n’a pas su faire face peut-être à l’origine d’une phobie. L’intensité du stress ressenti nous a complètement submergé et mis dans un état de vulnérabilité important et on se résout alors à éviter l’objet ou la situation qui a déclenché ce stress. On adopte alors un comportement d’évitement qui peut renforcer la peur de la situation évitée et la transformer en phobie.

Stress chronique et stress aigu 4.50/5 (90.00%) 58 votes

Les recherches qui ont mené à cet article : « traitement stress chronique, stress aiguë symptômes, stress aiguë symptômes alimentaire, stress chronique traitement, stress chronique symptômes physique, stress chronique symptômes, stress aighu et stress cgrionquieui, le stress chronique, stress aigu traitement, stress aigu symptomes ».

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>